L’enseignement néerlandophone en progression à Bruxelles

L’enseignement néerlandophone en progression à Bruxelles
Belga.

La barre des 50.000 est manquée de justesse (29 élèves)… Mais Sven Gatz (Open VLD) est malgré tout très satisfait de souligner la progression des inscriptions dans les écoles néerlandophones de Bruxelles : 3 % de plus que l’an dernier, 12,4 % en cinq ans, 50 % en 21 ans, pour un total de 49.971. La croissance concerne, cette année encore, tous les niveaux : + 3,4 % dans le maternel, + 3,1 % dans le primaire et + 3,2 % dans le secondaire, où c’est la plus forte augmentation jamais enregistrée. « Ce qui prouve que de plus en plus d’élèves, dans la capitale, poursuivent leur cursus en néerlandais », se réjouit le ministre de l’Enseignement à la VGC.

Au dernier pointage officiel, dans le maternel, 22,8 % des enfants scolarisés à Bruxelles l’étaient en néerlandais, contre 18,83 % en primaire et 15,49 % en secondaire. Cette évolution à la hausse s’inscrit, logiquement, sur fond de croissance démographique, qui fait progresser les inscriptions dans les écoles francophones aussi. Pour Sven Gatz, ces chiffres témoignent de « l’attractivité » de l’enseignement néerlandophone et « renforcent la connaissance de la langue néerlandaise à Bruxelles ». « La majorité des enfants inscrits dans nos écoles ne parlent pas le néerlandais à la maison mais le maîtriseront en sortant. C’est un pas vers le multilinguisme. » Une compétence à part entière du libéral flamand, au sein du gouvernement bruxellois…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous