«La voie à suivre», «La charrue avant les bœufs»: c’est vous qui le dites au sujet de la taxe de congestion bruxelloise

«La voie à suivre», «La charrue avant les bœufs»: c’est vous qui le dites au sujet de la taxe de congestion bruxelloise
Photo News

Un tarif de congestion pour Bruxelles ? L’idée est à l’étude au sein du gouvernement bruxellois mais elle ne fait ni l’unanimité parmi les responsables politiques, ni chez les internautes.

« Bruxelles comme à Londres, clame John C. Transports en commun, trains, RER, bicyclettes, trottinettes et parkings de délestage à la périphérie. Point barre ! » « Il est temps que les non-bruxellois payent pour utiliser nos infrastructures, avance Thierry L. Depuis combien d’année n’exige-t-on pas le paiement des impôts sur le lieu de travail ? »

« Moins de voitures, plus de transports en commun, abonde Seb I. La voie à suivre tant il y a urgence de changer de mode de vie, n’en déplaise aux aficionados de ‘ma voiture, ma liberté’ ».

D’autres sont beaucoup moins enthousiastes. « Pas étonnant que l’activité économique quitte la capitale », estime Didier A. Pour Yvan D. : « Il y a les partis qui avancent au rouge et un parti qui avance au vert. Le PS et encore plus le PTB se donnent des vertus environnementales, mais continuent à donner la priorité à la voiture en pensant qu’il suffit de mettre la charrue avant les bœufs »

« En fait, c’est révélateur de tout ce que nous connaissons dans ce pays depuis que je suis né (et sans doute avant), écrit Phil D. À chaque problème, la solution est une taxe. »

Sur le même sujet
Partis politiquesLondres
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous