Marc Van Ranst s’adresse aux jeunes: «Ce n’est pas un jeu vidéo, les gens meurent vraiment du coronavirus»

Marc Van Ranst s’adresse aux jeunes: «Ce n’est pas un jeu vidéo, les gens meurent vraiment du coronavirus»

« Notre communication n’atteint pas suffisamment certains groupes, comme les jeunes ». C’est ce que le professeur Marc Van Ranst a dit dans De Afspaark ce mercredi soir. Le virologue a déclaré que certains des jeunes qui sont allongés aux soins intensifs et sont placés sous respiration artificielle ont participé aux fameuses « lockdownparty’s » le vendredi 13 mars, juste avant minuit, juste avant que les mesures strictes n’entrent en vigueur.

Notre pays peut recevoir des éloges, y compris du Financial Times, pour la communication au grand public des virologues, mais lorsque Van Ranst est confronté à cela dans De Afspraak, il a immédiatement répondu qu’on ne pouvait jamais trop communiquer. « On ne peut jamais dépasser cela », a déclaré M. Van Ranst, et il a immédiatement fait remarquer que certains groupes ne sont pas encore assez atteints. « Les jeunes en font partie », a déclaré M. Van Ranst, « nous avons encore beaucoup de choses à leur expliquer. »

Van Ranst a également expliqué qu’il fallait compter sur les « influenceurs » pour atteindre ce groupe, « parce que nous ne sommes pas perçus comme fiables ou comme un exemple ». Selon lui, la communication avec les jeunes peut également être quelque peu « intimidante ». « Parmi les jeunes qui sont maintenant allongés aux soins intensifs et placés sous respirateur, il y en a plusieurs qui ont participé aux lockdownparty’s », a déclaré M. Van Ranst. Selon le virologue de la KU Leuven, il convient de préciser aux jeunes : « Ce n’est pas un jeu vidéo, les gens meurent vraiment ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous