Déjà 338 amendes émises pour non-port de masque buccal dans les transports publics

Déjà 338 amendes émises pour non-port de masque buccal dans les transports publics
Photo Belga

La police a déjà émis 338 procès-verbaux pour non-port de masque buccal dans les transports publics, indique vendredi une porte-parole de la police fédérale. Les agents de Securail, qui se chargent de la sécurité des personnes dans les gares et dans les trains, ont infligé un peu plus de 100 amendes administratives pour la même raison.

Culture, balade, coiffeur: le point sur ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas

Ces chiffres concernent la période allant du début des mesures de protection contre la propagation du Sars-Cov-2 et le 19 mai, affirme la porte-parole. Les amendes ’corona’ sont soumises au système de règlement à l’amiable. En cas d’infraction, la police dresse un procès-verbal qui donne immédiatement lieu à une amende.

« La sensibilisation reste notre objectif principal »

Securail, le service de sécurité des chemins de fer belges, peut également infliger des amendes administratives en cas de violation des mesures. Il en a, pour le moment, émis une centaine.

La plupart des passagers respectent les règles d’application à bord des transports publics pendant la crise sanitaire, avaient déjà fait savoir De Lijn, la Stib et la SNCB. Selon le porte-parole de la compagnie ferroviaire, les chiffres confirment également cette tendance. « La sensibilisation reste notre objectif principal. Lorsqu’on compare les chiffres des amendes au nombre total de passagers, on constate que les règles sont généralement bien respectées. »

Sur le même sujet
AmendePolice
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous