J’peux pas, j’ai cinéma : les films à ne pas manquer cette semaine

Parasite (Joon-ho Bong)

La Palme d’or 2019 en version noir et blanc. La puissance narrative remarquable, incluant autant le plaisir du polar haletant que l’analyse sociale et politique pertinente, s’impose autant. Mais, tout naturellement, ce noir et blanc renforce la satire sociale, centre notre regard sur les personnages, creuse les traits au point de les rendre plus effrayants, apporte une crudité à la misère, accentue la cruauté ambiante.

Un fils (Mehdi Barsaoui)

Un film d’une puissance rare. Le réalisateur nous fait croiser bien des personnages qui traduisent la Tunisie d’aujourd’hui. Avec une caméra à l’épaule au plus près des personnages, au plus près de leur douleur.

Marianne & Leonard : Words of love (Nick Broomfield)

Ce documentaire de la BBC réalisé par le spécialiste du genre Nick Broomfield s’attache à l’histoire d’amour vécu par le chanteur Leonard Cohen et sa muse, la blonde norvégienne Marianne Ihlen, sur l’île grecque d’Hydra. Ce film sobre et très bien documenté retrace cette histoire d’amour tragique à partir d’images d’archives personnelles inédites. On ne peut qu’être touché par cette extinction mélancolique des feux à une époque où le rêve hippie s’apprête à mourir dans la désillusion.

Lynn + Lucy (Fyzal Boulifa)

Ce récit marque car, outre analyser la classe ouvrière, il explore aussi les mécanismes sociaux, notre manière de réagir en société et de nous laisser emporter par l’opinion générale plutôt que d’écouter nos convictions profondes. Un film touchant, émouvant même.

Les critiques des autres sorties cinéma de la semaine

Toutes les séances sur notre site cinenews.be

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous