Double infanticide à Erquelinnes : ce que l’on sait (vidéo)

Une maman donne la mort à deux de ses trois enfants avant de se suicider
Une maman donne la mort à deux de ses trois enfants avant de se suicider - Belga

Le parquet de Charleroi a indiqué mercredi lors d’un point presse que le petit Orphée, 2 ans, a été noyé et les deux autres enfants ont été victimes de blessures par arme blanche au cou. Julie L., la mère de famille, a tué deux de ses trois enfants mardi en fin d’après-midi au domicile familial à la rue du Jeu de Balle à Hantes-Wihéries (Erquelinnes). L’état de santé de Julie L. est jugé satisfaisant. L’autopsie des corps des deux enfants aura lieu mercredi soir.

Un double infanticide a été commis mardi en fin de journée à la rue du Jeu de Balle à Hantes-Wihéries (Erquelinnes). Julie L., mère de trois enfants, a tué deux de ses enfants, âgés de 2 et 7 ans. Un troisième enfant âgé de 9 ans, qui se trouvait dans un état critique, a été blessé par arme blanche. Selon le parquet, la thèse de la noyade et de l’utilisation d’une arme blanche sont privilégiées. «Le petit Orphée a été noyé et les deux autres enfants ont subi des blessures par arme blanche au niveau du cou», a indiqué Sandrine Vairon, procureur de division de Charleroi.

Une autopsie des corps des deux enfants décédés aura lieu mercredi soir. Les jours de Thibald, 9 ans, restent en danger même si son état est jugé satisfaisant. L’état de santé de Julie L. s’est amélioré. «Elle a subi une intervention chirurgicale mais son état est satisfaisant. Elle est d’ailleurs audible.» La mère de famille devrait être auditionnée dans les prochaines heures. Une analyse toxicologique sera effectuée pour déterminer la présence ou non de médicaments dans l’organisme de la mère de famille. «Mais il semble qu’elle se soit tailladé les veines pour tenter de mettre fin à ses jours.»

Bertrand D.W., le père de famille et mari de Julie L., a été entendu une première fois sur les faits. «Mais son audition ne nous apprend pas grand-chose.» D’autres auditions, de membres de la famille, vont avoir lieu. «Mais à l’heure actuelle, on n’en sait pas plus sur les motivations qui ont conduit au drame familial.»

La famille était inconnue du parquet et de la police. «Il n’y avait aucun dossier ouvert contre les parents ni même la trace d’une quelconque intervention policière.»

 
 
À la Une du Soir.be
  • live
    Consommation

    5 cadeaux à offrir à la St-Nicolas

  • pexels-marcus-aurelius-4063507
    Médias

    Quatre comptes Instagram inspirants sur le handicap

  • BELGAIMAGE-85384584
    Actu Stars

    Hugh Keays-Byrne, le méchant de «Mad Max», est décédé

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous