«Il y a de l’espoir mais cela ne veut pas dire que nous aurons un vaccin», avertit l’OMS

«Il y a de l’espoir mais cela ne veut pas dire que nous aurons un vaccin», avertit l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé a averti lundi qu’il n’y aurait peut-être jamais de solution miracle contre la pandémie de Covid-19, en dépit de la course aux vaccins en cours.

« Il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse en ligne.

« Les essais cliniques nous donnent de l’espoir. Cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin » efficace, notamment sur la durée, a-t-il dit.

Mais ce nouveau coronavirus peut aussi être maîtrisé, a-t-il affirmé, notamment à force de gestes barrières, de « bonnes pratiques » et « d’engagement politique ».

Le comité d’urgence de l’OMS qui s’est réuni vendredi « a été très clair : quand les dirigeants travaillent de façon très étroite avec les populations, cette maladie peut être maîtrisée », a-t-il souligné.

« Il faut contenir les flambées », « tester, isoler et traiter les patients, rechercher et mettre en quarantaine leurs contacts », mais aussi « informer », a souligné le responsable, en pressant les populations de continuer, elles, à respecter les gestes barrières (distances physiques, port du masque, hygiène…) pour rompre les chaînes de transmission du nouveau coronavirus.

« Le message aux gens et aux gouvernements est : faites tout cela. Et continuez quand c’est sous contrôle ! « a-t-il lancé, après avoir souligné que « plusieurs pays qui semblaient avoir passé le plus dur connaiss(aient) de nouvelles flambées ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous