d-20200228-GF7973 2020-02-28 16:18:00

Thomas & Piron étend son empire

Le prix d’un emplacement de bureau risque de coûter cher à l’avenir...

Fiscalité: le coronavirus laissera des traces

L’agence Re/max à Etterbeek est fin prête pour accueillir ses premiers clients.

Agences: Re/Max débarque en Belgique

 
Selon Raphaël Mathieu, CEO de We Invest, ceux qui s’adapteront à la crise s’en sortiront le mieux.
La crise sanitaire a mis les seniors sur le devant de la scène. Le viager est une formule qui leur convient à la perfection.
En Belgique, nous sommes confrontés à des défis sans précédent
La crise actuelle va amener davantage d’investisseurs vers la brique. Et le nombre de locataires ne va faire qu’augmenter.
Le projet CityCampus.
BC materials a construit cent tonnes de matériaux en terre crue en 2019. Une belle performance pour un produit appelé à se développer dans le futur.
«
Tout doit donc être bien réfléchi afin que jusqu’à son départ, le visiteur soit chouchouté ».
Le bâti belge est souvent de bonne qualité. C’est aussi une raison pour laquelle il résiste bien aux crises.
Le déconfinement approche pour les agents immobiliers mais ce geste-ci restera interdit. N’oubliez pas le mètre cinquante, le savon, le masque, les gants... © Jean-Bernard Nadeau.
Dans les banques, de nombreux économistes ont revu leurs prévisions des prix de l’immobilier à la baisse ces dernières semaines.
Un étage en bois lamellé croisé (CLT) posé sur le toit d’une maison des années 30 à Forest. Une conception de Spotless Architecture. © Yannick Milpas.
Dany Nejman.
d-20200205-3YPJXP 2020-02-05 10:48:10
Antoine de Borman.
2
2
L’économie circulaire, une idée très ancienne.
La Bibliothèque Royale va-t-elle servir de cadre pour l’organisation des examens universitaires de fin d’année
? © Alain Dewez.
Le nouveau siège de BNP Paribas Fortis, à Bruxelles, tel qu’il apparaîtra une fois achevé, est l’un des plus gros chantiers d’Eiffage-Valens.
Immovlan.be espère voir le système Cozyvisit rapidement décoller.
d-20130418-G0Z9GL 2013-04-18 10:42:27
La reprise de l’immobilier interviendra bien un jour. En attendant, des choses se mettent en place. Lentement, mais sûrement...
Si beaucoup de chantiers sont encore à l’arrêt, le secteur enregistre depuis quelques jours une timide reprise.
belgaimage-83779699-full
Le choix de la rédaction
  1. Pour Yves Coppieters, professeur à l’école de Santé publique de l’ULB, «
il serait aberrant de ne pas relâcher les bulles familiales à l’heure où on rouvre les écoles, et qu’on s’apprête à faire de même pour l’horeca
».

    Le vrai ou faux: vers la fin de la «bulle des 4 proches»?

  2. Malgré les récentes et successives mesures de relâchement, le virus circule de moins en moins. ©Photo News.

    Evolution de la propagation du coronavirus en Belgique: l’optimisme reste de mise (infographies)

  3. Joseph Thonon, patron de la CGSP enseignement. © JOAKEEM CARMANS.

    La CGSP couvrira les professeurs qui refuseraient de rentrer

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause», jour 64: les élections

    Dimanche dernier, il s’est passé un truc incroyable.

    C’était le jour où on pouvait aller chercher le masque fourni par la commune. Entre 11 et 13 heures, sur le parking de la gare où avaient été montés une dizaine de petits cabanons de Noël.

    On y va un peu après midi et là, dans la rue, c’est drôle parce qu’on dirait un dimanche d’élections. Le même que l’année dernière. Copié-collé. On croise plein de gens qu’on connaît, qui marchent tous tranquillement dans la même direction.

    Les dimanches d’élections, il y a comme un code tacite. 1. Il fait beau. 2. On s’habille un peu bien (genre pas en jogging). 3. On va voter à pied, ça fait une balade. 4. On ramène toujours quelqu’un après pour l’apéro.

    Là, kif kif. Vingt degrés, ciel dégagé. On porte de vrais vêtements. Avec de vraies chaussures – on clopine les 100 premiers mètres, puis on se souvient –, et un masque à fleurs avec un filtre au milieu, ce qui fait qu’on doit s’arrêter après dix minutes,...

    Lire la suite

  • Déconfinement en terre inconnue: et si on assumait?

    C’est dur la vie d’homme et de femme politiques. Il y a quelques semaines encore, ils étaient accusés de ne pas fermer assez vite les écoles, et voilà qu’aujourd’hui, ils sont dézingués parce qu’ils les rouvrent trop vite. Il y a 15 jours, on se moquait de leur règle de « 4 proches à fréquenter », et voilà que dès le 3 juin, on va s’agacer de voir ces limites remplacées par une trop vague « nouvelle façon de gérer ses rapports sociaux ».

    Colères...

    Lire la suite