Négociations fédérales: cent personnalités appellent la Vivaldi à mettre en place le service citoyen

Négociations fédérales: cent personnalités appellent la Vivaldi à mettre en place le service citoyen
Belga

Le service citoyen propose aux jeunes d’engager volontairement 6 à 12 mois à temps plein dans des projets d’utilité collective, dans l’aide aux personnes, la culture ou encore l’environnement, tout en bénéficiant d’un statut spécifique, de formations, d’indemnités et de droits sociaux, indiquent les signataires. «Ce programme institutionnalisé et développé massivement par tous nos pays voisins obtient d’excellents résultats en termes d’émancipation de la jeunesse, de cohésion sociale et de renforcement du vivre ensemble», font-ils valoir.

Selon eux, «les sept partis de la coalition Vivaldi (libéraux, socialistes, écologistes et le CD&V, ndlr) soutiennent tous explicitement le Service Citoyen». «Le temps est donc venu de changer de paradigme, de cesser de voir ce dispositif comme une charge (ce qu’il n’est d’ailleurs pas, plusieurs études démontrant que chaque euro investi en rapporte deux à la collectivité), mais au contraire comme un projet singulièrement porteur et rassembleur pour tout le pays.»

Parmi les signataires, on retrouve notamment le recteur de l’UCLouvain Vincent Blondel, Adélaïde Charlier et Anuna De Wever de Youth for Climate, les cinéastes Stijn Coninx, Jaco Van Dormael et Luc et Jean-Pierre Dardenne, les économistes Etienne de Callataÿ, Paul De Grauwe et Ricardo Petrella, le politologue Dave Sinardet, le directeur d’Amnesty en Belgique francophone Philippe Hensmans ou encore le délégué général aux Droits de l’enfant Bernard De Vos.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous