Hommage national à Samuel Paty, décoré de la Légion d’honneur à titre posthume

La France a rendu mercredi un hommage national à Samuel Paty à la Sorbonne, alors que sept personnes ont été présentées dans la journée à un juge antiterroriste en vue d’éventuelles mises en examen après l’assassinat de l’enseignant.

La cérémonie, en présence de 400 invités dont une centaine d’élèves d’établissements d’Ile-de-France, a débuté à 19h30 dans la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l’esprit des Lumières et de l’enseignement.

Emmanuel Macron a dénoncé « les lâches » qui ont livré Samuel Paty « aux barbares ».

« Je ne parlerai pas du cortège des terroristes, de leurs complices et de tous les lâches qui ont commis et rendu possible cet attentat », a déclaré le chef de l’Etat devant la famille du défunt et une large partie de la classe politique. « Je ne parlerai pas de ceux qui ont livré son nom aux barbares. Ils ne le méritent pas », a-t-il ajouté.

Samuel Paty était « de ces professeurs que l’on n’oublie pas », a souligné Emmmanuel Macron. « Samuel Paty incarnait au fond le professeur dont rêvait Jaurès dans cette lettre aux instituteurs qui vient d’être lue », celui qui « montre la grandeur de la pensée, enseigne le respect, donne à voir ce qu’est la civilisation », a ajouté le chef de l’Etat.

Le président Emmanuel Macron a remis la Légion d’honneur à titre posthume à l’enseignant, en présence de sa famille.

Samuel Paty, 47 ans, a été décapité vendredi près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) par un réfugié d’origine tchétchène de 18 ans, après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression.

Sa mémoire a été saluée tout au long de la journée de mardi : des milliers de personnes ont participé à une marche blanche à Conflans-Sainte-Honorine pour dire non « à la barbarie ». Et l’ensemble des députés ont observé une minute de silence, réunis sur les marches du Palais Bourbon.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous