Télétravail: le centre de crise lance un appel aux entreprises

Télétravail: le centre de crise lance un appel aux entreprises

Comme chaque lundi, le Centre de crise a tenu un point presse pour communiquer sur les chiffes de l’évolution de la pandémie en Belgique. À quelques jours des vacances de Toussaint, Yves Laethem, le porte-parole interfédéral, a demandé de « limiter les contacts » durant cette période. « N’essayez pas de chipoter les règles. Il ne faut pas vivre comme des moines, mais assumer ses responsabilités. »

« C’est le moment ou jamais de découvrir le bouton ‘pause’ de notre tableau de bord personnel. On ne le dira jamais assez : ce que nous faisons maintenant va être décisif pour le système hospitalier. »

Au sujet des chiffres, Yves Van Laethem rappelle que les hospitalisations et décès continuent à augmenter. « Les chiffres de contaminations risquent de diminuer artificiellement puisque nous ne testons plus les personnes asymptomatiques. »

« Dans les 4 jours, d’ici la fin de la semaine, nous devrions franchir le cap des 1000 patients en soins intensifs. Sans modification de la courbe par notre comportement, on devrait atteindre dans 15 jours les 2000 patients en soins intensifs, soit notre capacité maximale », a alerté Yves Van Laethem.

Renforcer le télétravail

Un certain nombre d’entreprises n’applique pas avec « toute l’intensité possible » le télétravail, a encore noté Yves Van Laethem. Le Centre de crise demande aux entreprises d’apporter leur pierre à l’édifice. « Les entreprises sont un maillon important de la lutte contre le coronavirus », a-t-il rappelé.

Moins il y a de personnes dans l’entreprise, moins il y a de contacts, moins il y a de personnes dans les transports en commun. Ce sont des « petits pas » dans la bonne direction pour lutter contre le coronavirus, a conclu Yves Van Laethem.

Lire aussi 10 26 CP principal

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous