«N’avions-nous pas trop de cafés et de restaurants en Belgique?»: le ministre des Finances recadre le patron de Belfius

Vincent Van Peteghem, le ministre des Finacnes.
Vincent Van Peteghem, le ministre des Finacnes. - Belga

Interrogé par l’hebdomadaire Trends-Tendances sur l’impact de la crise du coronavirus, le CEO du bancassureur affirmait notamment : « Bien sûr qu’il y aura des faillites ». « Mais n’avions-nous pas trop de cafés et de restaurants en Belgique ? Etaient-ils tous rentables ? Etaient-ils tous viables, sans avoir recours au noir ? J’ai bien conscience de parler très crûment mais les économies ont de temps à autre besoin d’une vague d’assainissement ».

Le secteur de l’Horeca n’a pas apprécié. Le ministre des Finances, non plus. Vincent Van Peteghem (CD&V) a qualifié sur Bel RTL, la déclaration du CEO de Belfius de « pas sage » et a ajouté que c’est de sa responsabilité. Et le ministre de rassurer : « On va soutenir tout le secteur économique ». Il a toutefois précisé qu’à un moment donné, le gouvernement devra réduire l’aide.

Par communiqué, le CEO de Belfius, Marc Raisière s’est excusé et il s’est dit « sincèrement désolé »  par ses propos. « Mon intention n’a jamais été de stigmatiser ce secteur pour lequel j’ai énormément de respect ni de blesser qui que ce soit »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous