Réouverture possible des métiers de contact: une charte sera à respecter, le masque médical obligatoire

Un Comité de concertation s’est réuni ce vendredi. La date du 13 février se dégage pour donner une perspective pour les coiffeurs et autres métiers de contact. Mais avec une importante nuance : « Si la situation sanitaire le permet ». Reste à voir ce que cela veut dire concrètement.

La réouverture des métiers de contact s’accompagne d’une nouvelle charte. Les « dix commandements », tels que dévoilés par la RTBF et confirmés à bonnes sources par Le Soir.

– 2 éléments devront être affichés à l’entrée du commerce : les coordonnées du responsable COVID-19 ainsi que le nombre de personnes autorisées dans la salle (un client par 10 m² avec un maximum de 2 personnes pour les surfaces comprises entre 10 et 20 m²).

- Les clients attendront à l’extérieur de l’établissement, pas de salles d’attente

– Les soins ne se feront que sur rendez-vous et les coordonnées du client seront enregistrées. Entre deux rendez-vous, 10 minutes doivent être prévues pour le nettoyage et la désinfection de la salle de soins.

– Les soins en duo seront interdits.

– Pas de nourriture ou de magazines aux clients.

– Le travailleur de « contact » devra se faire tester chaque semaine. Il devra également prendre sa température avant chaque début de service.

– Le travailleur de « contact » sera obligé de porter un masque FFP2.

– Le client devra au minimum porter un masque chirurgical, pas en tissu

– Les portes et les fenêtres resteront ouvertes sauf si un compteur de CO2 est installé

– Les enfants de moins de 13 ans pourront être accompagnés d’un adulte, mais devront porter un masque dès l’âge de 6 ans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous