Plus que le nombre de supporters, c’est la répartition des fans entre bulles distinctes qui importera.
PHOTO NEWS
PHOTONEWS
Photonews
Photonews
photo news
Photonews
Knowledge Musona.
SOCCER JPL KAA GENT FIRST TRAINING SESSION
PHOTONEWS_10869158-038
PHOTONEWS_10816444-020
photo news
Photo News
photo news
Sclessin et les autres stades de D1 peuvent envisager de revoir du public.
Photo News
Le choix de la rédaction
  1. d-20160720-G91DTY 2020-06-26 11:56:44

    Vacances: vers une quarantaine volontaire

  2. Cette fissure dessinée par Zenith affirme l’espoir que les connexions sont partout.

    Belgian Graffiti au programme du 21 juillet

  3. Pour Pierre Wolper, recteur de l’ULiège, «
ce n’est donc vraiment pas une bonne idée d’un point de vue académique
».

    Enseignement supérieur: les recteurs ne veulent pas d’une finançabilité automatique

La chronique
  • Port du voile à l’école: une solution typiquement belge

    Le port du voile continue à diviser la société et le monde intellectuel, même si le débat à son propos s’est effiloché, sans doute par lassitude. En temps normal, l’arrêt que la Cour constitutionnelle lui a consacré le 4 juin dernier aurait davantage attiré l’attention des médias que cela n’a été le cas.

    Cet arrêt prend sa source dans le règlement d’ordre intérieur de la Haute école Francisco Ferrer. Cette école supérieure de la ville de Bruxelles – donc une école publique – a adhéré au régime de neutralité défini par le décret de la Communauté française du 31 mars 1994, et a adopté un règlement d’ordre intérieur qui interdit le port de tout symbole politique, philosophique ou religieux. Ce règlement est contesté par des étudiantes musulmanes qui veulent pouvoir porter le voile pendant les cours.

    Le conflit de principes est clair. Aux yeux de la ville de Bruxelles, le souci de créer un environnement éducatif totalement neutre impose d’interdire tout symbole convictionnel, notamment afin de protéger les étudiantes de confession musulmane qui ne...

    Lire la suite